[CARNET DE VOYAGE] – AUVERGNE & Cie

Depuis toute petite, j’ai eu la chance de vivre à plusieurs endroits différents. Je suis née entre vignobles et montagnes Alsacienne. J’ai vécu à la frontière Allemande. Expérimenter 3 années de mon enfance sous les cocotiers Martiniquais. Passé une partie de mon adolescence à contempler les avions décollant de Roissy CDG depuis la fenêtre de ma chambre. Pour finir par vivre ma vie de jeune adulte dans les vallons verdoyant de Picardie … Au bout du compte, je suis aujourd’hui en quête d’aventures !

Une fois mon permis en poche, je me suis baladée en France.
Au fil du temps, fini par naître une série que j’affectionne particulièrement : 50 Million Year Trip , que j’inaugure aujourd’hui avec quelques images provenant de ce Carnet de Voyage à retardement !

Il y a deux ans, j’ai pris mon appareil photo sous un bras et ma super amie Amélie sous l’autre. Nous sommes parties une semaine en Road Trip. Départ pour l’Auvergne !

Nous avons louer un petit Airbnb en plein cœur de la vieille ville de Clermont-Ferrand. Le soir même, petit dîner dans un restaurant au pied de notre appartement : Le 1513. Crêperie rustique, on se croirait en pleine époque médiévale, servant une cuisine qui ravira toute les papilles ! Puis le temps d’une petite balade digestive, une partie de carte dans un Irish Pub : The Still, à l’ambiance festive et agréable, nous nous mettons au lit pour le programme chargé du lendemain.

 

Rue des Chaussetiers, Clermont-Ferrand (Le 1513 sur la gauche, bon appétit !)

 

Départ pour le Cantal. Nous nous retrouvons le long des Gorges de la Truyère pour admirer un superbe ouvrage de Monsieur Gustave Eiffel : Le Viaduc du Garabit. Situé au sud de Saint-Flour, à 01h20 de Clermont-Ferrand via l’autoroute. Cette structure métallique rouge n’est pas sans rappeler la Tour Eiffel. Un endroit paisible et magnifique. Nous perdant ensuite dans ce que j’aime appeler « Les Poumons de la France« . Prenez une carte et regardez, le Parc des Volcan d’Auvergne et le Parc Naturel Régional Livardois-Forez forment deux taches vertes nous laissant imaginer deux poumons. Et la preuve en est : On y respire !

 

 

C’est donc avec quelques bons fromages Auvergnats que nous remontons en direction du Lac Pavin. Alors que nous nous promenions à Clermont-Ferrand en petit gilets légers (nous étions au mois de Mars), c’est en plein milieu d’une tempête de neige aux abords du Lac, qui lui, était totalement gelé, que nous arrivons. Il faut compter une bonne heure et demie pour randonner autour de ce paysage lunaire.

 

 

 

La journée s’achève au château de Murol pour un coucher de soleil brumeux à l’ambiance mystique. Etant dans une folie « Lac » en voulant tourner à chaque panneau en indiquant un, Amélie aura dû me retenir au dernier Lac du jour : le Lac Chambon. Pile au milieu d’une route dans un village plutôt calme, ce lac avait une drôle d’atmosphère, à la fois paisible et puissante.

 

   

 

3e et dernière journée, c’est une balade sur le Puy de Dôme et sa vue panoramique sur nos beaux volcans, puis Vichy, et sa source naturellement pétillante (Rendez vous à la source des Célestins, en face de l’Allier !). Cette ville est vraiment jolie, un esprit très Art Nouveau et Colonial, deux styles architecturaux que j’admire (l’influence Napoléonienne ? En Martinique déjà j’aimais cet aspect). D’ailleurs, si vous aimez les bons Burgers, je vous recommande d’aller déjeuner au Vévé’s Dinner. De plus, non loin de Vichy, il y a Thiers, capitale de la coutellerie. Village en hauteur vraiment superbe, avec, en contrebas, le Creux de l’Enfer. Ancien village d’ouvriers bâti dans les falaises, laissé à l’abandon puis réhabilité en Centre d’Art Contemporain.

 

 

4e journée, c’est l’heure du retour … Oui, bah non enfait ! On visite Clermont-Ferrand un peu plus en détail, notamment ses bâtiments en pierre noire pouvant lui rendre l’air austère, mais au contraire, c’est une ville tout à fait charmante. Une fois les clefs de l’appartement rendues, c’est parti pour la Savoie, direction Saint-Genix-sur-Guiers, afin d’y récupérer le fameux gâteau de Saint-Génix. Que c’est beau la Savoie. C’est un arrêt express puisque nous descendons vers Voiron, dans l’Isère.

 

 

Après le temps printanier de Clermont-Ferrand, la tempête de neige du Lac Pavin, place à l’été et ses 27°c à Grenoble, pour la 5e journée. Bien qu’ayant une réputation de ville polluée, le fait qu’elle soit en cuvette n’aide pas. Mais Grenoble reste une ville agréable et plaisante, il est rare d’avoir si jolie vue au sein d’une ville vivante.

 

 

La semaine sonne le glas. Nous repartons sur Lyon pour une dernière nuit avant de rentrer. Malheureusement, nous tombons dans l’énorme pic de pollution sur le territoire Français et la vue en hauteur depuis Notre de Dame de Fourvière n’en est que bouchée. Qu’à cela ne tienne, c’est donc une balade au sein du vieux Lyon qui se profile.

 

 

C’est avec de beaux souvenirs et de magnifiques promenades que nous rentrons le cœur léger.

L’Auvergne est une Région qui se découvre en se perdant. Les plus belles choses sont souvent cachées et il ne faut pas chercher pour les trouver. Si vous êtes fan de Randonnées, vous allez pouvoir vous faire plaisir, mais prévoyez bien deux semaines pour pouvoir vous en mettre plein les mirettes !!